[./index.html]
[./entreprises.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
APPRENDRE A RESPIRER

     Une bonne respiration apporte à la fois un équilibre physiologique et psychique. Si chez le nouveau né cette bonne respiration est automatique, au fil du temps cette structure respiratoire est dévié de son rôle fondamental : bien oxygéné les cellules de l'organisme.

     Si dans la RESPIRATION les alvéoles pulmonaires jouent un rôle capital, sur le plan mécanique, l'ensemble du tronc est mobilisé par une synergie musculaire assez sophistiquée.
   
     Le diaphragme joue un rôle essentiel dans la RESPIRATION, ce muscle sépare le tronc en deux parties, il s'insère latéralement au niveau des cotes inférieures, à l'arrière sur la colonne vertébrale et à l'avant sur le sternum : les deux poumons sont logés dans la partie haute et la cavité abdominale se situe dans la partie basse.

Lors de l'INSPIRATION :
      - 1ier temps : les muscles pectoraux et dorsaux augmentent le volume thoracique latéralement et vers le haut.
      - 2ième temps : La coupole diaphragmatique se contracte et son sommet descend dans la cavité abdominale, 
                              cette déformation fait gonfler le ventre.

Lors de l'EXPIRATION : 
      - le muscle diaphragme joue un rôle passif, aidé par la contraction des muscles abdominaux, la coupole 
        remonte vers les bases pulmonaires.
      - Diminution du volume thoracique par l'expulsion de l'air vicié.
      -Tension des muscles abdominaux

    
      Lors d'excès de STRESS cette alternance respiratoire est réduite momentanément, le mouvement de brassage des intestins effectué par le diaphragme est perturbé, la fonction digestive est insuffisante voir parfois bloquée.
  
      Lorsqu'on pratique régulièrement la Sophrologie, on prend conscience de son corps et on perçoit parfaitement les effets bénéfiques d'une bonne RESPIRATION, et la fonction stimulante sur la DIGESTION.
Cette RESPIRATION doit se libérer de toutes tensions lors des séances de relaxation, pour retrouver son amplitude, sa souplesse et sa régularité.
    
     Ne pas oublier qu'une respiration insuffisante, engendre des tensions musculaires et qu'une respiration normale et complète, favoriser une bonne digestion et une bonne élimination.
Notre corps inconscient est marqué par l'histoire de notre vie. Toutes les émotions enfouies (colère, peur, joie, tristesse, etc) provoquent des tensions profondes plus ou moins anciennes. En pratiquant régulièrement la Sophrologie nous sommes capable d'identifier nos émotions refoulées, ainsi que nos désirs. Cette prise de conscience permet de s'en nourrir ou de les rejeter.

      Prendre conscience du lâcher-prise, c'est percevoir l'inutilité de tensions maintenues au prix d'une débauche d'énergie décevante. C'est s'ouvrir à l'imprévu, c'est interpréter différemment, c'est apprendre à faire le deuil d'une dépendance, c'est savoir pardonner, c'est percevoir la justesse des mots : être là et maintenant.
  
      Souvent notre corps n'a pas assez de mots, pour nommer les maux dont il est atteint.